Choisir un prestataire en visite virtuelle : la qualité des images est un critère essentiel

Acheter des produits CBD au bon endroit
septembre 9, 2021
Quel est le bon shampooing pour chien ?
octobre 4, 2021

Choisir un prestataire en visite virtuelle : la qualité des images est un critère essentiel

A première vue, la réalisation d’une visite virtuelle semble facile, pourtant il existe des détails techniques relativement délicats qu’il faut maitriser pour obtenir un résultat satisfaisant. Avant de choisir votre prestataire, pensez à lui poser les bonnes questions.

Le problème du dosage des lumières

La capture d’image en intérieur pose un problème bien spécifique : les décalages énormes entre l’intensité de la lumière. Entre une ouverture (fenêtre, porte, baies) et le reste de la pièce, le contraste est souvent flagrant. En effet, la zone située autour d’une fenêtre sera illuminée, tandis que le reste sera sous exposé. Même avec un éclairage artificiel, il est difficile de doser cette luminosité, car la température de la lumière varie d’une zone à l’autre. Cela nécessite d’importantes corrections en post production et le résultat n’estpas toujours réussi.

Il faut donc demander à votre prestataire en visite virtuelle comment il compte régler ce problème. Déjà, il doit choisir un réglage spécifique pour son appareil photo, mais chacun d’eux peut avoir des inconvénients.

Quel réglage pour une lumière harmonisée ?

Le réglage pour l’extérieur permet de visualiser l’extérieur, mais le reste du cliché risque d’être très sombre, et certaines parties représentant l’intérieur d’une pièce peuvent même devenir noires.

Si vous optez pour un réglage intermédiaire, le résultat est aléatoire, car les images présenteront des différences d’intensité pouvant être très difficiles à corriger.

Le réglage pour l’intérieur, c’est-à-dire destiné à la capture d’images dans une zone sombre, semble être la meilleure option. En effet, l’intérieur sera bien visible, et c’est le but lors d’une visite virtuelle. En revanche, les ouvertures risquent d’être trop blanches.

Dans tous les cas, il vaut mieux éviter l’utilisation du flash. Sachant que la capture en vue d’une visite virtuelle s’effectue à 360°, et que le matériel va donc réaliser un tour complet de la pièce, le flash risque d’être photographié à un certain moment.

Les images HDR, la solution idéale

La prise de vue à grande plage dynamique ou high dynamic range (HDR) représente une réponse intéressante à cette problématique de luminosité. Les images sont chacune constituées de plusieurs « couches », par exemple de 3 photos superposées. Cela permet de fusionner des photos présentant différentes intensités lumineuses, et ainsi d’obtenir une image équilibrée. Pour réussir cette technique, il est important de respecter l’alignement des photos. En effet, un mauvais réglage va entrainer des décalages de raccord, pouvant gâcher la présentation de votre bien immobilier. Le technicien doit donc faire preuve de précision et de maitrise technique.

Comments are closed.